www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Charente (16)

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Maternelle 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum 0 réaction
21 janvier 2021

Maternelle attaquée : quelle riposte ? La vidéo est disponible ICI !

A la demande du ministre, le Conseil supérieur des programmes (CSP) a publié une note proposant une ré-écriture du programme de la maternelle qui marque une véritable rupture concernant ses missions.

La place du langage, le rôle du jeu dans les apprentissages, l’évaluation positive, le principe du « tous et toutes capables », déterminants d’une école première accueillante, bienveillante et exigeante, seraient remis en cause au profit d’une primarisation et de la préparation aux évaluations standardisées de CP. L’individualisation primerait sur l’apprendre ensemble, les interactions entre pairs minorées... Les apprentissages se réduiraient à des procédures mécaniques et répétitives visant l’acquisition des savoirs « fondamentaux ». Notre webinaire de mardi 20 janvier a connu un grand succès, avec un peu plus de 1200 participant.es !

POUR VOIR OU REVOIR LA VIDEO,

Véronique Boiron et Joël Briand on apporté leur éclairage. Ensemble nous avons tenté de répondre aux questions suivantes : En quoi les propositions du CSP constituent-elles une attaque des fondements de la maternelle ? Quelle orientations sous-entendent-elles ? De quelle marge de manœuvre disposent les enseignant·es pour y résister ?


« L’école première » attaquée dans ses fondements

Le projet du CSP (Conseil Supérieur des Programmes) de révision du programme de l’école maternelle s’inscrit pleinement dans la politique éducative ministérielle de resserrement sur les « fondamentaux » et signe le retour d’une primarisation débridée de la maternelle, tant dans les attendus de fin de cycle que dans la forme scolaire des enseignements. Une telle remise en cause des missions de la maternelle, fondée en outre sur un encadrement renforcé des pratiques enseignantes, adossé sur le déploiement inédit de tests en PS et GS, se met en œuvre sans la consultation de la communauté éducative.

Elle tournerait le dos à l’ambition d’une école première accueillante, bienveillante et exigeante et ne pourrait que renforcer les inégalités scolaires en confrontant « trop tôt, trop vite » les élèves des classes populaires à des apprentissages formels, dénués de sens. Le SNUipp-FSU y est résolument opposé et mettra tout en œuvre, avec ses partenaires syndicaux et associatifs, pour défendre la stabilité des missions de la maternelle autour du programme 2015, unanimement apprécié et approprié par les équipes pédagogiques.

Vous trouverez en cliquant sur l’image un décryptage détaillé de la note du CSP, enrichi par les apports de chercheur-es sur la maternelle.

JPG - 16.8 ko
CLIQUEZ sur l’image

PNG - 53.5 ko
CLIQUEZ pour adhérer

 

17 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Charente- Maison des Syndicats -10, rue Chicoutimi -16000 Angoulême

- Tél : 05 45 95 48 09
- tél. portable : 06 74 13 47 44
- fax : 05 45 93 26 18
- Mail : snu16@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Charente (16), tous droits réservés.