www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Charente (16)

Vous êtes actuellement : EVS-AVS-AESH 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum 0 réaction
28 novembre 2020

Revalorisation des AESH ? Mise en œuvre des PIAL ?

Revalorisation des AESH ?

Monsieur Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’éducation nationale de la jeunesse et des sports 110, rue de Grenelle 75007 Paris Paris, le 19 novembre 2020

Monsieur le ministre,

Vous avez réuni, lundi 16 novembre, les organisations syndicales représentatives au ministère de l’Éducation nationale pour présenter les mesures de revalorisation pour 2021.

Malgré les sollicitations de nos organisations syndicales, vous n’avez pas eu un mot pour les AESH.

Pourtant, la revalorisation de leur métier était une promesse faite en février, lors de l’installation du comité consultatif des AESH. La dernière réunion qui devait porter sur le temps de travail et la rémunération a été reportée sine die car vous aviez "besoin d’attendre des arbitrages".

Pourtant, avec le premier ministre et la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, vous avez réaffirmé, à l’occasion du comité interministériel du handicap, le même jour, que "le handicap est une priorité du quinquennat".

Cette annonce, n’est pas en adéquation avec la réalité des décisions que vous avez prises. Vous devez honorer vos engagements pour les AESH, acteurs primordiaux de l’École inclusive.

De plus, le métier d’AESH est majoritairement exercé par des femmes et l’accord sur l’égalité professionnelle vous engage à revaloriser les métiers dit féminins.

Nous vous demandons donc, monsieur le ministre, de présenter des mesures salariales urgentes pour les AESH et d’engager sans tarder la reconnaissance statutaire du métier d’AESH.

- Benoit Teste Secrétaire Général de la FSU

- Stéphane Crochet Secrétaire Général du SE-UNSA

- Clément Poullet Secrétaire Général de la FNEC-FP-FO

- Catherine NaveBekhti secrétaire Générale de la fédération des SGEN-CFDT

- Patrick Désiré Secrétaire Général de la CGTEduc’action

- Jean-Rémi Girarg Président national du SNALC

- Fatna Seghrouchni commission exécutive Fédération SUD-éducation


Ce supplément à destination des AESH, mais aussi de la communauté éducative, donne un état des lieux de la situation des AESH et les pistes d’actions syndicales que s’est donné la FSU.

PNG - 33.4 ko
CLIQUEZ sur l’image

Mise place des PIAL en Charente : Qui ? Quoi ? Quand ? Comment ?

Le Snuipp-FSU16 a eu un entretien avec Mme Polès au sujet de la mise en oeuvre des PIAL, et notamment la mission de coordination. Voici les informations que nous avons recueillies.

Qui ?

Mme Polès envisage d’attribuer la mission de coordination des PIAL à des binômes enseignant.es ULIS et AESH. Elle estime qu’ils sont plus compétents pour accompagner les équipes des écoles dans la gestion des AESH. Dans d’autres départements, cette mission est confiée à des directrices et directeurs volontaires qui peuvent être déchargé.es d’un quart de temps ou toucher des Indemnités de Mission Particulière (IMP).

Les collègues ULIS travailleraient en binôme avec un AESH de leur choix qui devrait être en poste dans la même école pour faciliter les échanges. Mme Polès, à la demande du Snuipp-FSU, a évoqué la possibilité de prévoir l’affectation des AESH, en tenant compte de cette mission.

Quoi ?

Les collègues ULIS auraient à aider les équipes dans la mise en place pédagogique des accompagnements par les AESH. Les AESH, eux, se chargeraient de la partie technique, quantitative de cette gestion.

Comment ?

Nous avons rappelé notre opposition à l’alourdissement de la charge de travail des collègues et avons demandé que les collègues aient un volume minimum de décharge pour les temps de concertation nécessaires à sa mission (avec son binôme AESH, le pilote du PIAL, l’équipe départementale école inclusive, les équipes des écoles du PIAL..). Nous n’avons pas obtenu de réponse à cette question.

Les enseignant.es ULIS toucheront une Indemnité de Mission Particulière (IMP). Celle-ci s’élèverait à 312€ ou 625€ selon la taille du PIAL.

A notre demande, elle a confirmé que les collègues pouvaient refuser cette mission. Elle a même évoqué la possibilité de la proposer à un.e maître.sse de RASED, en cas de refus de l’enseignant.e ULIS.

Les AESH seraient déchargé.es de 6h ou 12h, selon la taille du PIAL. Elles n’ont aucune obligation d’accepter cette mission. Par contre, si celle-ci les intéresse, le Snuipp-FSU souhaite qu’elles puissent se faire connaître des services départementaux.

Aucune indemnité n’est prévue pour les AESH qui accepteraient cette mission supplémentaire. Le Snuipp-FSU a fait savoir qu’il le déplorait. Mme Polès nous a répondu qu’actuellement aucun cadrage budgétaire ne le prévoyait.

Un temps de formation des binôme de coordination PIAL est prévu. Le contenu, le volume horaire, le calendrier de formation ne nous sont pas connus.

Quand ?

Mme Polès souhaite mettre ces PIAL en place au cours de la 3ème période, pour une période d’essai jusqu’aux vacances d’été. Elle enverra la lettre de mission académiques aux personnels à qui elle proposera cette coordination. Vous pourrez encore refuser cette mission ! Elle réunira ensuite ces collègues pour échanger avec eux et recueillir leur décision.

Actuellement, le département doit faire face à des besoins importants de recrutement des AESH. Elle souhaiterait régler cette question de moyens, avant la mise en œuvre du dispositif PIAL. Nous resterons donc vigilant.es à ce que les PIAL ne deviennent pas les gestionnaires d’une pénurie organisée des AESH en Charente, comme c’est malheureusement déjà le cas ailleurs.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Charente- Maison des Syndicats -10, rue Chicoutimi -16000 Angoulême

- Tél : 05 45 95 48 09
- tél. portable : 06 74 13 47 44
- fax : 05 45 93 26 18
- Mail : snu16@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Charente (16), tous droits réservés.