www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Charente (16)

Vous êtes actuellement : Le goûter pédagogique 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum 0 réaction

Documents joints

15 janvier 2021

Le Coin Réflexion du SNU16

Trappes : ceux qui font et ceux qui défont par Rachid Benzine

La presse a fait grand cas d’un professeur de Trappes (membre du Parti Républicain Solidariste) qui a stigmatisé sans nuance la ville de Trappes. La population de cette ville, dans sa diversité, le maire de Trappe, les militants locaux du MRAP ont dénoncé cette façon dangereuse d’aborder des situations sociales complexes.

Le MRAP choisit de diffuser l’analyse pertinente du sociologue Rachid Benzine qui, sans nier les difficultés, permet de les aborder de façon constructive.

PDF - 54.9 ko
Trappes

Et maintenant ? P.Merieu évoque Samuel Paty

Pouvez-vous nous dire comment vous avez vécu cet événement, comme individu, comme citoyen, comme professeur et comme pédagogue ? Qu’avez-vous éprouvé face à cette actualité ? Quels sentiments vous ont parcouru ?

PDF - 282.7 ko
meirieu ET MAINTENANT

L’obsession de l’évaluation :L’AVENIR DE L’ÉCOLE par Laurent Berger

L’obsession du résultat à atteindre, le besoin de tout trier, de tout évaluer, de tout quantifier, de tout identifier, nous éloignent de la transmission du sens de notre humanité commune. Tout mesurer, objectiver même ce qui ne peut l’être, calibrer au nom de la vitesse d’exécution, faire entrer la moindre opération dans les cases adéquates, regrouper les actions afin d’assurer le rendement nécessaire : une idée fixe de l’administration qui dirige notre enseignement ...

PDF - 40.5 ko
l’obsession de l’évaluation

Pour une classe paisible mais active

Une collègue chevronnée nous fait part de ses pratiques et réflexions sur le sujet :

"Je discute en ce moment avec des PES sur les réseaux sociaux et ils me disent qu’ils ont besoin de conseils sur la gestion du bavardage, de l’attention des élèves, du calme. Comment avoir une classe calme ? Je vais peut-être oublier plein de choses, mais voilà ce que le sujet m’inspire ..."

PDF - 69.1 ko
Pour une classe paisible mais active

Saïd Benmouffok : Le fiasco Blanquer

Quatre ans après son arrivée rue de Grenelle, JM Blanquer doit faire face à son bilan. Saïd Benmouffok, professeur de philosophie, le dresse pour nous dans un livre (Le fiasco Blanquer, Les petits matins) et il n’est pas flatteur. Pour lui ce fiasco tient d’abord à son autoritarisme, qui en a fait le ministre le plus détesté des enseignants depuis C Allègre. Ensuite par une politique qui, pour Saïd Benmouffok "signe le retour du sarkozysme en éducation". L’auteur appelle à changer la donne en 2022 en refaisant de l’Ecole une priorité nationale.

un interview de Saïd Benmouffok par François Jarraud :

PDF - 112.7 ko
Saïd Benmouffok

LES LEURRES DE LA BIENVEILLANCE

On pourrait aborder la question de la bienveillance avec une sorte d’innocence et choisir de croire en sa capacité à porter une transformation profonde des conceptions de l’éducation. Dans une société de domination sociale et économique, elle pourrait apparaître comme une formidable sollicitude pour l’autre, au service de l’épanouissement de chacun. On pourrait la croire portée par une éthique nouvelle du lien social. N’y aurait-t-il donc pas une forme de perversité, dans un monde souvent violent et égoïste, à interroger la pertinence d’un sentiment manifestement généreux et altruiste ?

PDF - 49.1 ko
LES LEURRES DE LA BIENVEILLANCE

Loi de 1905. Dévoyer la laïcité pour guerroyer contre l’islam

Le conseil des ministres proposera le 9 décembre, date anniversaire de la loi de 1905 de séparation des Églises et de l’État, un texte « confortant les principes républicains ». Sous couvert de défendre la laïcité, il s’inscrit en faux contre la lettre et l’esprit de la loi de 1905, marquée par un libéralisme assumé par son promoteur Aristide Briand. Et bien étranger à l’idée d’expulsion du religieux de l’espace public que préconisent les campagnes actuelles contre l’islam et les musulmans.

PDF - 157.7 ko
Loi 1905

Mireille Delmas-Marty (juriste, professeure émérite au Collège de France et membre de l’Institut) : Nous basculons vers un droit pénal de la sécurité.

Après les annonces du ministre de l’intérieur à la suite de l’assassinat de Samuel Paty, notamment la dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France, la juriste s’inquiète d’une instrumentalisation de la justice

Agnès De Féo (sociologue et autrice de « Derrière le niqab ») : Ne transformons pas le terroriste de Conflans en héros négatif.

Plus les musulmans sont amalgamés avec des terroristes, plus certains adhéreront à cette idéologie mortifère, s’inquiète la sociologue, qui met en garde contre le risque de faire de l’assassin de Samuel Paty un « antimodèle fascinant »

PDF - 591.9 ko
Articles suite S.Paty

Panser ensemble

Pour ceux qui se sentent exclus par la société, la religion peut servir de refuge. Face au risque de l’obscurantisme, protégeons l’esprit critique...

Entretien avec l’Islamologue Rachid Benzine

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Charente- Maison des Syndicats -10, rue Chicoutimi -16000 Angoulême

- Tél : 05 45 95 48 09
- tél. portable : 06 74 13 47 44
- fax : 05 45 93 26 18
- Mail : snu16@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Charente (16), tous droits réservés.