www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Charente (16)

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Refondation de l’école  / Plus de maîtres que de classe 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum 0 réaction
17 janvier 2013

« Plus de maîtres, que de classes » Affectation : qui ? comment ?

Ce que dit la circulaire du ministère :

Il est essentiel que l’équipe d’un projet « plus de maîtres que de classes » soit stable. L’affectation d’un maître supplémentaire se fait dans une école ou un nombre limité d’écoles relevant d’un ou plusieurs groupes scolaires d’un même secteur de collège, sur la base d’un projet porté par une équipe. Des engagements pluriannuels seront recherchés. Les besoins des élèves, la population des écoles et les équipes de maîtres sont toutefois susceptibles de varier dans le temps et une certaine souplesse dans l’affectation des ressources dans les écoles d’un secteur de collège doit être possible, sous l’autorité de l’IEN chargé de la circonscription.

La mission du maître supplémentaire vient en appui de ses collègues dans la classe. Elle peut être exercée par un maître spécifiquement affecté à l’école ou au groupe scolaire ou par un maître de l’école dans le cadre d’un échange de service. Elle nécessite un engagement de l’ensemble de l’équipe enseignante.

Les directeurs académiques des services de l’éducation nationale (DASEN) dressent la liste des écoles dans lesquelles des dispositifs « plus de maîtres que de classes » sont implantés. Les enseignants souhaitant postuler devront s’informer des conditions particulières de fonctionnement de l’école par consultation du projet d’école, par contact direct avec le directeur ou l’IEN de la circonscription. Les postes seront identifiés au mouvement intra départemental et les DASEN veilleront lors de l’affectation à la cohérence entre les nominations et les conditions du poste sollicité.

Sur la pérennité des dispositifs, il est fait mention d’engagements pluriannuels sans préciser si c’est le moyen ou le personnel qui est visé.

Sur les nominations, la rédaction du projet initial laissait clairement la place à des recrutements sur postes à profil. Suite à notre intervention le texte a évolué positivement. Pourtant une ambiguité subsiste. Ainsi les « DASEN veilleront lors de l’affectation à la cohérence entre les nominations et les conditions du poste sollicité. » Nous nous adressons au ministère sur ce point pour lever toute ambiguité qui pourrait permettre localement aux DASEN de profiler ces postes.

Quelques interrogations ...

- Ecarte-t-on les débutants de ces missions ?

- Y-a-t-il nécessité, souhait, d’un regard neuf sur la situation de l’école ?

- Ou à l’inverse, est-il nécessaire d’avoir une bonne connaissance de l’école dans laquelle on exerce ces missions pour assurer l’efficacité du dispositif ?

- Le poste doit-il être réservé à des experts ? En tout état de cause il ne saurait être question qu’ils relèvent de formations ASH puisque nous refusons qu’ils soient mis en concurrence avec les RASED

- Une formation doit-elle être obligatoire pour y accéder ?

- Un poste fléché peut-il garantir aux postes « PDMQDC » une meilleure pérennité ?

- Au contraire, le poste doit-il figurer parmi ceux de l’école, sans distinction, et être pourvu dans le cadre de discussions en conseil des maîtres ?

- L’affectation sur ce poste est elle définitive ou peut-elle tourner dans l’école ?

- La durée doit-elle être limitée ? Renouvelée ?

Deux exemples existants actuellement :

Dans le 93 et le 92

Positionnement du poste sur une ou deux écoles, sans fléchage au mouvement. Le poste est un poste d’adjoint comme les autres. Les écoles dans lesquelles existe ce moyen sont connues. La détention du poste peut tourner dans l’équipe.

Dans le 13,

Poste fléché et ciblé sur un cycle. Les collègues postulent directement sur ce poste identifié tel quel au mouvement. Pourtant, le collègue nommé ne l’occupe pas forcément. Le poste est attribué à un enseignant de l’équipe. Il est implanté pour trois ans.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Charente- Maison des Syndicats -10, rue Chicoutimi -16000 Angoulême

- Tél : 05 45 95 48 09
- tél. portable : 06 74 13 47 44
- fax : 05 45 93 26 18
- Mail : snu16@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Charente (16), tous droits réservés.