www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Charente (16)

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum 0 réaction

Documents joints

20 mai 2012

Rythmes scolaires : du point de vue des enfants

Avant tout débat, il est indispensable de s’accorder sur une définition du terme « rythmes scolaires », en distinguant

• le temps scolaire : il est fixé par l’institution

• le rythme scolaire : il est lié à la structuration temporelle des activités scolaires

• le rythme d’apprentissage : temps de « digestion » et d’assimilation nécessaires pour les élèves pour l’appropriation de nouvelles connaissances (les élèves en difficulté ont besoin de plus de temps)

• le rythme psychophysiologique : lié au développement de l’enfant (processus psychologique propre à chaque tranche d’âge ; à noter l’apprentissage du concept de temps jusqu’à 5-6 ans...), aux rythmes biologiques (variations périodiques des processus physiologiques, physiques et psychologiques), propres à chaque enfant.

Le projet du SNUipp-FSU : une école où chacun trouve sa place

L’organisation du temps scolaire doit donc permettre de prendre en compte le rythme de chacun (ne pas confondre avec " individualisation "). Le temps est au coeur de cette question puisqu’il structure les activités, mais notre objectif est de montrer que les paramètres sont nombreux (quantitatifs et qualitatifs), les leviers aussi.

Situation actuelle du temps scolaire en France dans le 1er degré

• 24h de classe hebdomadaires (6h par jour réparties sur 4 jours), 36 semaines (soit 864 heures réparties sur 144 jours)

• 2h d’AP pour les élèves en difficulté

• Théoriquement une alternance de 6 à 8 semaines de classe et 2 semaines de vacances (sauf 10 jours à Toussaint) ; dans la réalité, l’amplitude est parfois beaucoup plus importante en fonction des zones et des années. Vacances d’été : 2 mois.

• Le 1er trimestre représente 45 % du temps scolaire annuel.

Une évolution des rythmes scolaires est nécessaire

• Notre société a évolué : accélération des rythmes sociaux (urgence, immédiateté), accroissement de la pression sur les individus (concurrence, performance), des exigences vis à vis de l’Ecole... compromettent notre projet d’une Ecole au service de l’épanouissement des citoyens, et aggravent les inégalités scolaires. Pour le SNUipp, l’aménagement du temps de l’enfant est l’un des moyens de lutte contre l’échec scolaire.

• Les chronobiologistes sont très critiques sur l’existant : « les rythmes psycho-biologiques de l’enfant ne sont pas respectés »

• Les enseignants aussi : pression et fatigue des élèves, qui pénalisent les plus en difficulté ; problème notamment du rythme imposé par les nouveaux programmes et l’aide personnalisée

• Il existe des inégalités sociales du point de vue des rythmes : temps de travail à la maison, respect des rythmes de sommeil nocturne, accès aux activités...

Quels leviers pour une évolution du temps scolaire cohérente avec les rythmes de vie de l’enfant ?

• Penser la cohérence entre les différents temps de l’enfant : cantine, garderies, activités péri-éducatives, transports... Nécessité d’une véritable politique socioculturelle accessible à tous, structurant la vie de l’enfant, compatible avec le temps dans la cellule familiale.

• Équilibrer la répartition des horaires journée / semaine / année

• Équilibrer les contenus des programmes scolaires

• Redéfinir les objectifs de l’Ecole et la conception des apprentissages : organisation des activités éducatives, durées, intensité, lourdeur des programmes, méthodes d’enseignement... (rapport IG 07/09)

• Le point de vue de Claude Lelièvre : « L’École lieu de vie et d’éducation, et pas seulement lieu d’instruction »

• Placer l’enfant au centre des apprentissages, cycles, variété des situations d’apprentissages (groupes...), forme et type d’activités, répartition dans la journée...

• Améliorer les conditions d’apprentissage (organisation de l’espace, effectifs...)

• Prendre en compte les rythmes psychophysiologiques (chronobiologistes) : régularité des horaires mais souplesse ; vacances 15 jours minimum ; nécessité d’alternance temps contraints / temps libres ; aménagement des temps libres pour une véritable récupération, pas un désoeuvrement ; place des activités nécessaires au développement telles que sommeil, jeu... ; différenciations en fonction de l’âge de l’enfant (temps maternelle / élémentaire, rentrées échelonnées...)

Comparaisons Européennes

Une comparaison quantitative ne permet aucune conclusion quant à l’efficacité du système. Tout système scolaire forme un tout cohérent, et les résultats des élèves sont le produit d’un ensemble de paramètres. A noter que le système éducatif français s’est construit sur la base de l’égalité d’accès à toutes les disciplines (dont Arts, EPS...), expliquant en partie le taux horaire scolaire.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Charente- Maison des Syndicats -10, rue Chicoutimi -16000 Angoulême

- Tél : 05 45 95 48 09
- tél. portable : 06 74 13 47 44
- fax : 05 45 93 26 18
- Mail : snu16@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Charente (16), tous droits réservés.