www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Charente (16)

Vous êtes actuellement : EVS-AVS 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum 0 réaction
6 septembre 2011

EVS-AVS : L’administration n’est même pas capable de tenir ses engagements

Les méthodes du gouvernement de Sarkozy viennent de s’illustrer dans le mauvais feuilleton du recrutement des EVS.

L’an dernier au mois d’octobre, 82 EVS, dont le contrat devait être renouvelé pour un an et qui avaient même signé leur contrat ont reçu un laconique message qui leur enjoignait de rester chez car le recrutement était annulé.

Au mois de juin, un contingent de 140 EVS-Aide administrative ayant été attribué à la Charente, des entretiens d’embauche ont eu lieu et des affectations ont été faites. Début juillet, une circulaire ministérielle a de nouveau bloqué et annulé toutes ces embauches. Bien entendu aucune information n’a filtré et personne n’a été prévenu ( le temps des vacances scolaires a toujours été employé pour faire des mauvais coups), ni les intéressés, ni les directeurs d’école.... Il a fallu qu’une directrice téléphone à son inspection et au collège de rattachement des EVS en s’inquiétant de la date d’arrivée des aides dans les écoles pour connaître l’étendue de l’ampleur des dégats.

Le SNUipp en 2006 avait voté contre le protocole d’accord proposé par le gouvernement ; voici le texte que nous avions publié à l’époque :

Protocole de directions d’écoles : pourquoi nous n’avons pas signé. protocole au rabais

mardi 3 octobre 2006

Ce protocole, s’il présente quelques point positifs (confection d’un vade-mecum du directeur, reconnaissance d’un besoin d’aide à l’administration des écoles) est loin de satisfaire la profession :

Il oublie la charge de travail pour les directeurs de une à trois classes, ne leur octroyant que 2 jours de décharge à l’année. Le SNUipp demande ½ journée par semaine de décharge pour tous les directeurs de moins de 4 classes.

Il répond à un réel besoin en personnel administratif par des contrats précaires de 20 h par semaine sur 10 mois payés au SMIC horaire (soit 540 €, rappelons que le seuil de pauvreté se situe à 645 € !). Le SNUipp revendique la création de postes d’aide à l’administration des directeurs d’école assuré par du personnel qualifié, non précaire et durable.

Il anticipe le besoin de suivi à l’année d’une classe par les professeurs stagiaires (PE2) en les plaçant prématurément sur le terrain dans une année de formation déjà très chargée. Le SNUipp se bat pour une première année d’enseignement (NT1) à mi-temps après l’IUFM.

Il prive conséquemment la formation continue d’1/3 de son contenu par la mise en place des stages filés PE2. Le SNUipp exige le droit à une semaine de formation continue par année d’enseignement.

Un syndicat « cohérent » peut-il se battre contre le CPE et signer un document définissant le statut des EVS ? Peut-il signer un document qui prive les personnels de leur droit à la formation continue ? Au SNUipp, nous sommes fiers d’être cohérents ! Voilà pourquoi nous nous battons au quotidien pour modifier ce protocole. Nous comptons sur vous pour continuer à exercer une pression sur l’administration en continuant la grève administrative !

Résultats consultations protocole :

10305 bulletins dépouillés le 6 mai 2006 incluant les réponses individuelles et collectives soit plus de 15000 réponses au total :

1/4 de décharges pour les écoles de 4 classes : OUI = 70,09 % NON = 28 %

Bonifications de décharges pour les écoles “ambition réussite” : OUI = 51,48% NON = 41,93 %

Décharge exceptionnelle de 2 jours pour la rentrée aux écoles sans décharge : OUI = 58,77 % NON = 39,18 %

Aides à la direction par des EVS : OUI = 34,14 % NON = 63,08 %

Aides avec la publication d’un vademecum : OUI = 83,59 % NON = 13,61 %

Aide par la modernisation de l’équipement : OUI = 71,95 % NON = 23,92 %

Augmentation de 20% de l’indemnité : OUI = 32,78 % NON = 64,49 %

Le protocole est-il acceptable : OUI = 34,82 % NON = 60,45 %

LE SNUipp doit-il signer : OUI = 34,12 % NON = 61,81 %

La situation a évolué, les EVS ont été mis en place, il est important de se battre pour faire évoluer leur statut vers de véritables emplois et il est important de défendre ceux qui ont été lâchés dans la nature sans formation, sans garantie d’emplois et pour des salaires de misère.

(Le SNUipp est d’ailleurs le seul syndicat qui au delà des mots accompagne réellement les EVS : 10 recours au prudhommes ont été intentés.

Actuellement le SNUipp a engagé des rencontres nationalement et départementalement avec ses partenaires syndicaux pour envisager une riposte d’ampleur qui lierait le problèmes des EVS et la direction d’école.

Nous vous proposons dans un premier temps d’envoyer la letttre suivante à l’IA de la Charente.

Zip - 43.2 ko
courrier type C.M. pour IA
GIF - 10.2 ko
direction

 

8 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Charente- Maison des Syndicats -10, rue Chicoutimi -16000 Angoulême

- Tél : 05 45 95 48 09
- tél. portable : 06 74 13 47 44
- fax : 05 45 93 26 18
- Mail : snu16@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Charente (16), tous droits réservés.