www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Charente (16)

Vous êtes actuellement : Carte Scolaire  / Carte scolaire 2020 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum 0 réaction

Dans la même rubrique

20 janvier 2020

Dotation pour 2020 : La Charente doit rendre 5,5 postes.

Groupe de Travail CTA du 15.01.20

Dotations départementales 1er degré : l’équation impossible ! La Charente doit rendre 5,5 postes... Compte personnel de formation - Bilan 2018/2019 de la 1ère mise en oeuvre Mise en oeuvre de la réforme de la destruction de la fonction publique : Mouvement, CFP, CAPPEI, postes adaptés ...


Etaient présent-es : Mme Duport (SGA DRH), M. Monlun (SGA Moyens transversaux et 86), M. Guilbaut (SGA Moyens), M. Lapierre (Chef de service DIPEAR), M. Doreau (Chef de service DPE), Mme Rieul-Luce (SAJ) – 5 FSU / CGT – 3 Unsa – 1 Snalc Le SNUipp fait partie de la délégation FSU/CGT.


1- Dotations départementales 1er degré : l’équation impossible ! La Charente doit rendre 5,5 postes !

Ouvrir 175 classes en enlevant 21.5 postes ??? Ce sont les indications du document académique du budget 1er degré pour la rentrée 2020 !!! C’est une adéquation impossible à tenir qui voudrait dire 196.5 fermetures de postes sur l’académie pour la rentrée prochaine !!! Suite aux interventions de la FSU/CGT en séance, l’administration a donné des éléments lors de ce groupe de travail, que vous retrouverez ci-dessous, pour indiquer que le nombre de fermetures devrait être plus faible que cela … Pour la FSU/CGT, ce dont notre académie a besoin, ce sont uniquement des postes en plus pour répondre aux directives ministérielles et aux nombreux besoins rencontrés par nos collègues.

175 classes à ouvrir ?

Le ministère a mis comme objectif pour cette rentrée 2020 de limiter “les effectifs des classes de grande section de maternelle à 24 élèves”. La dotation donnée par le ministère, -40 postes pour l’académie de Poitiers, a été calculée dans cet objectif au regard de la baisse d’élèves de notre académie, en effet 2474 élèves en moins sont prévus.

L’académie souhaite faire mieux que cet objectif ministériel en ne prenant pas la mesure uniquement pour les GS de maternelle. L’académie semble indiquer avoir le souhait de réaliser la majorité de l’engagement présidentiel pour le quinquennat dès la rentrée prochaine en effectuant le “ Plafonnement des classes de grandes sections de maternelle, de CP et de CE1 à 24 élèves “. Seul l’engagement du dédoublement des classes de GS en éducation prioritaire ne serait pas mis en oeuvre.

Concrètement, l’académie estime que cet objectif de “ Plafonnement des classes de grandes sections de maternelle, de CP et de CE1 à 24 élèves “ nécessiterait 175 classes supplémentaires calculées ainsi :

15 postes nécessaires pour le 16 63 postes nécessaires pour le 17 37 postes nécessaires pour le 79 60 postes nécessaires pour le 86

La FSU / CGT a indiqué que l’objectif de plafonner les effectifs à 24 élèves en GS/CP/CE1 était irréalisable au regard de la dotation académique actuelle, cela entraînerait un nombre incalculable de fermetures de postes pour y arriver. (175 postes à trouver pour CP/CE1/CE2 = 175 fermetures de postes ailleurs). L’administration a indiqué que cela n’était pas une obligation, que c’était un objectif à atteindre d’ici la fin du mandat, que ce chiffre était un repère actuel pour la répartition des moyens au niveau académique au même titre que le taux d’encadrement et que chaque département ferait en fonction de ses possibilités…Ce que l’on comprend dans tous les cas, c’est que ce nombre de fermetures de 175 postes à effectuer s’il n’a pas lieu cette année en totalité, sera à effectuer progressivement sur les 2 années à venir si le ministère continue à ne pas doter notre académie.

Pour tendre vers cet objectif, l’académie indique qu’il existe un nombre de postes de “Plus de Maîtres que de Classes” dans les départements : 13.5 PDMQDC dans le 16 et le 17, 29 dans le 79, 10 dans le 86.

La FSU / CGT a marqué son opposition à la fermeture des dispositifs PDMQDC déjà durement impactés depuis l’arrivée de ce gouvernement et revendique au contraire leur déploiement partout sur le territoire. L’administration a répondu qu’elle ne demandait pas aux IA de fermer les postes de PDMQDC, mais que c’était une possibilité que l’académie leur indiquait et que cela faisait partie de ses éléments de calcul pour répartir la dotation académique.

La FSU/CGT revendique un budget permettant la baisse des effectifs dans tous les niveaux et dans toutes les écoles (pas plus de 20 en maternelle, pas plus de 20 en éducation prioritaire, pas plus de 25 en élémentaire effectif ULIS compris, pas plus de 10 en ULIS, pas plus de 15 en maternelle dans les sections scolarisant des élèves de 2 ans et de 3 ans).

La FSU / CGT a indiqué que certaines urgences devaient apparaître dans les priorités académiques pour la rentrée prochaine : postes pour la scolarisation des moins de 3 ans, postes d’enseignant-es spécialisé-es, postes pour le remplacement, postes de psychologues scolaires, postes pour augmenter les décharges de direction …

Dotation académique de -40 postes ? de -21,5 ?

Le ministère a pris la décision d’enlever 40 postes à l’académie de Poitiers Cependant, l’administration a indiqué bénéficier d’une réserve de 18.5 postes depuis la rentrée 2019 suite à une modification des calculs ministériels.

La FSU/CGT ne peut que regretter le fait que cette réserve n’ait pas été incorporée dès cette année, car les besoins sont nombreux : remplacements, classes trop chargées, ASH ...etc. L’académie indique que cette réserve est intégrée aux moyens des départements pour cette rentrée 2020 et donc que la baisse de poste totale n’est plus de 40 postes pour l’académie à cette rentrée 2020 mais de 21.5 postes.

Comment l’administration souhaite répartir ces -21.5 postes : pour le 16 : -5.5 postes pour le 17 : +3 postes pour le 79 : -19 postes pour le 86 : 0 poste

La rectrice doit arrêter son choix définitif de répartition au CTA du 23 janvier.

La FSU/CGT dénonce ce budget qui va mettre en difficulté tous les départements de l’académie. La FSU/CGT accompagnera et soutiendra tous les collègues qui lutteront contre les fermetures de classes.

 

9 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Charente- Maison des Syndicats -10, rue Chicoutimi -16000 Angoulême

- Tél : 05 45 95 48 09
- tél. portable : 06 74 13 47 44
- fax : 05 45 93 26 18
- Mail : snu16@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Charente (16), tous droits réservés.