www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Charente (16)

Vous êtes actuellement : RESF16 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum 0 réaction
8 octobre 2018

Urgence Mineurs isolés étrangers

Comme évoqué régulièrement dans La Tribune, de plus en plus de jeunes ayant dû fuir leur pays arrivent à Angoulême. Le SNUipp-FSU, tant au niveau national que départemental, s’implique dans la solidarité et se bat pour que leurs droits soient respectés.

Nous relayons ci-dessous l’appel à l’aide à l’hébergement organisée par l’association charentaise AADMIe (association d’aide et de défense mineurs isolés étrangers) / RESF16.

Souvenez-vous que le SNUipp met à votre disposition (en nombre et gratuitement) le livret pédagogique "Nous sommes avant tout des enfants" afin de lutter contre les idées reçues sur les personnes migrantes, pour cycle 3.

En attendant d’être convoqués par le Juge des enfants et de se voir reconnaitre leur minorité puis d’être confiés à l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance du Conseil Départemental), les mineurs isolés étrangers (MIE) de moins de 16 ans, soumis à l’obligation scolaire, sont orientés dans différents collèges de Charente.

Actuellement, ils dépendent des hébergements gérés par le 115 (les haltes de nuit, existantes dans plusieurs communes à travers la Charente), s’il y a des places. Ces haltes, qui n’ont pas vocations à accueillir des jeunes en désir d’intégration mais un public aux besoin tout autres, sont attribuées pour 2 nuits ; il faut y emmener sa nourriture, son sac de voyage et son cartable... Absolument impossible pour des collégiens qui peuvent se retrouver 2 jours à Blanzac, puis 2 jours à Confolens, puis le week-end à Rouillac par exemple.

C’est pourquoi l’AADMIe, sollicite l’hébergement citoyen.

Certains accueillants, se sont groupés par 2 pour proposer en alternance (2 jours/2jours) un hébergement régulier du lundi soir au vendredi matin à 1 où 2 jeunes, le week-end, c’est un hébergement au 115

Certains accueillants proposent du lundi soir au vendredi matin chez eux, le week-end, c’est le 115.

D’autres proposent un temps complet dans leur famille

Tout est envisageable, pourvu que les jeunes puissent assurer leurs journées d’école.

Si vous vous sentez l’envie de proposer votre solidarité active ; ces jeunes attendent votre accueil. La carte de bus STGA leur est achetée par l’AADMIe (association d’aide et de défense mineurs isolés étrangers)

Il serait préférable que leur lieu d’accueil, ensemble ou séparément soit à Angoulême ou dans les alentours.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Charente- Maison des Syndicats -10, rue Chicoutimi -16000 Angoulême

- Tél : 05 45 95 48 09
- tél. portable : 06 74 13 47 44
- fax : 05 45 93 26 18
- Mail : snu16@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Charente (16), tous droits réservés.