www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Charente (16)

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum 0 réaction
2 mai 2014

Le 15 mai 2014, toutes et tous en grève pour l’emploi et les salaires

JPG - 11.6 ko
15 mai

Manuel Vals a annoncé le gel du point d’indice des fonctionnaires jusqu’en 2017 ! C’est inacceptable surtout en sachant que le point d’indice a perdu 13 % de sa valeur depuis 2000 et que les traitements nets ont reculés quant à eux de 16 % !

On nous dit qu’il faut réduire les dépenses publiques de 50 milliards. Alors, pourquoi un crédit d’impôt de 20 milliards aux entreprises, quelque soit leur taille, leurs besoins, leur politique d’emploi et de salaire ?

Pourquoi 30 milliards de cadeaux en exonérant le patronat des cotisations à la branche familles de la Sécurité Sociale (c’est à dire d’une partie de notre salaire indirect) sans aucune contre-partie ou obligation ?

De l’argent il y en a dans les poches du patronat.

L’opérateur Orange a distribué 27 milliards de profits à ses actionnaires pendant les 5 dernières années.

Arcélor Mittal a distribué plus de 900 millions d’euros a ses actionnaires alors qu’il fermait Fleurange.

A côté de cela, alors que le gouvernement continue à ne pas renouveler de nombreux départ à la retraite dans l’administration fiscale, 60 à 80 milliards d’euros échappent au fisc par la fraude et l’évasion fiscale.

D’autres choix sont possible que de geler les prestations sociales ou poursuivre le gel du point d’indice des fonctionnaires.

Y compris des députés PS, tout en restant dans le cadre des 50 milliards d’économie, propose de maintenir les prestations sociales et de mettre fin au gel du point d’indice en proposant une augmentation de 1 %.

Le 15 mai, les salarié-e-s de la Fonction publique doivent se mobiliser et être en grève à l’appel de la CGT, Solidaires, CFTC, FA/FPT, CFDT, FO, UNSA, FSU.

Télécharger :

- le communiqué des fédérations de fonctionnaires

- l’appel de la FSU

- lettre aux parents

Word - 27.5 ko
lettre_aux_parents_greve_15_mai

Calculer l’impact du "gel" du point d’indice et de la hausse des cotisations retraites sur votre salaire

Zip - 12.9 ko
gel_du_point_d-indice

La déclaration d’intention à transmettre à son IEN pour le lundi 12 mai minuit

RTF - 1.5 ko
declaration_intention_greve

AVANT LA GRÈVE

Avec la mise en place du Service Minimum d’Accueil (loi du 23 juillet 2008) désormais tous les collègues en responsabilité d’une classe le jour de la grève doivent faire une déclaration préalable. Néanmoins, tous les collègues peuvent signaler leur intention de faire grève, celle-ci ne valant pas un engagement de leur part.

- La déclaration préalable doit parvenir à l’IEN au minimum 48 heures avant le début de la grève, ce délai comprenant obligatoirement un jour de classe (jour ouvré).

ex : pour une grève le mardi, la déclaration doit être parvenue à l’IEN avant le vendredi minuit au plus tard, quel que soit le moyen de transmission. Cette déclaration ne présume en rien de la participation effective à cette grève : il vaut donc mieux envoyer systématiquement sa déclaration, même en cas de doute sur sa participation.

- La déclaration peut être adressée aux IEN :

* par courrier (attention à tenir compte des délais d’acheminement de la Poste) * par mail en utilisant votre messagerie professionnelle pour authentifier le message : http://webmail.ac-poitiers.fr

- Information des parents : informer comme d’habitude les parents d’élèves du mouvement de grève en utilisant éventuellement le modèle de courrier aux parents proposé sur ce site ou dans un bulletin papier. Attention : lorsqu’un pli de cette nature est confié aux enfants, prendre les précautions d’usage : pli cacheté ou agrafé, ou remis à la sortie des locaux scolaires. Ne pas coller dans le cahier de liaison !

- Signaler le nombre de grévistes dans votre école au SNUipp. Il est important de connaître le plus vite possible l’ampleur de la mobilisation dans les écoles.

- Service minimum d’accueil (SMA) : Il n’est pas demandé aux directeurs d’école d’organiser le Service Minimum d’Accueil. Celui-ci est de la seule responsabilité de la commune : si des parents questionnent sur l’organisation du SMA, les renvoyer sur la mairie. C’est l’IEN qui est chargé d’informer la mairie du nombre de grévistes prévisibles sur la bases des déclarations d’intention.

PENDANT LA GRÈVE

- s’il n’y a pas de SMA organisé (moins de 25% d’intention de grève), l’accueil et la surveillance des élèves incombent aux collègues non-grévistes.

- si tous les maîtres sont grévistes, l’école est fermée à clé.

APRES LA GRÈVE

Pour les retenues de salaires, il appartient à l’administration de faire la preuve de la participation à la grève. C’est donc elle qui informe les écoles de sa décision de faire un recensement. La déclaration d’intention ne remplace pas l’attestation de service assuré !

Recensement des grévistes : La déclaration de service fait doit parvenir dans les 5 jours qui suivent la grève aux secrétariats des IEN. Une « non-réponse » entraînera un retrait de salaire (aucun gréviste n’est ainsi tenu de signer quoi que ce soit).


SNUipp-FSU 16 - Grève du 15 mai 2014 :

école par école, construisons la mobilisation

indiquez nous la participation dans votre école : je saisis

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Charente- Maison des Syndicats -10, rue Chicoutimi -16000 Angoulême

- Tél : 05 45 95 48 09
- tél. portable : 06 74 13 47 44
- fax : 05 45 93 26 18
- Mail : snu16@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Charente (16), tous droits réservés.