www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Charente (16)

Vous êtes actuellement : A S H 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum 0 réaction
6 février 2014

SEGPA : Chantier ouvert

Compte-rendu de la réunion du 5 février au ministère.

Groupe de travail ministériel sur les SEGPA du Mercredi 7 mai : compte-rendu

Un nouveau groupe de travail « SEGPA » s’est tenu ce mercredi 7 mai au ministère. Il s’inscrit dans une série de cinq rencontres qui ont pour objectif de réinterroger le fonctionnement de cette structure. En effet, la création d’un cycle III ( CM1-CM2-6ème) ouvre le débat notamment sur l’orientation des élèves et la place de la 6ème-SEGPA. Au sein de ces groupes de travail, le ministère souhaite aboutir à l’écriture d’une nouvelle circulaire définissant le fonctionnement des SEGPA pour la rentrée 2015.

La réunion s’est tenue en présence de M. Delaubier, Inspecteur général et principal rapporteur du rapport sur le traitement de la grande difficulté scolaire venu présenter le travail spécifique de l’inspection générale effectué sur la structure SEGPA. Il s’agissait d’affiner et de croiser les regards pour alimenter un diagnostic que la DGESCO souhaitait « partagé ».

La délégation FSU qui représente les syndicats de tous les personnels intervenant en SEGPA (SNUipp-SNES-SNUEP-SNEP-SNPI) a pu apporter toute son expertise, appuyée par sa connaissance du terrain et des réalités départementales. Les échanges ont permis de réaffirmer le travail effectué par les personnels intervenant en SEGPA, et le caractère indispensable de cet outil pour la réussite scolaire et l’avenir professionnel des élèves en grande difficulté scolaire a u collège. Le SNUipp-FSU a pu rappeler que cela est d’autant plus vrai quand les moyens qui y sont consacrés s’inscrivent dans une cohérence départementale maintenant les 4 niveaux d’enseignement, un maillage territorial, des moyens fléchés, la présence d’un e direction spécifique, de la formation et des enseignants titulaires et spécialisés. Le SNUipp-FSU a rappelé la nécessité d’un cadrage national pour éviter des dérives installées dans les gestions des SEGPA par certain-es DASEN : multiplication des double niveaux, absence de Directeur-trices chargé-es de SEGPA, regroupement de direction sur deux SEGPA...

Un point spécifique a été fait sur l’enseignement professionnel. La FSU a critiqué le manque d’offres de formations qualifiantes post 3ème, l’absence de formations pour les PLP et les constractuel-les recruté-es et de trop grandes disparités d’un département à l’autre quant aux choix de champs professionnels et à la « qualité » des ateliers. S’il y a nécessité aujourd’hui de faire évoluer son fonctionnement actuel pour améliorer le caractère intégratif et inclusif de la scolarisation adaptée de ces élèves au sein du collège il ne pourrait s’agir de mesures radicales qui consisteraient à une inclusion complète et finalement inadaptée aujourd’hui aux besoins d’ élèves en grande difficulté où à la suppression pure et simple de 6ème comme cela semble se dessiner dans certains départements.

La conclusion de ce premier groupe de travail est que la SEGPA est essentielle dans le collège et que sa structure ne peut être remise en cause et se transformer en dispositif, ce sera d’ailleurs le cadre de travail des prochaines réunions, nous y veillerons.

La prochaine réunion le 27 mai aura pour objet de travailler à la question de l’orientation et du recrutement du public SEGPA forcément réinterrogés à la fois par la baisse du redoublement mais également par la mise en place du nouveau cycle CM1-CM2-6ème. Il aura notamment pour tâche de définir quels sont les outils nécessaires à la définition des profils d’élèves de SEGPA et l’évolution des procédures à mettre en œuvre pour y entrer. En parallèle et compte tenu de la situation de certains départements, une audience ministérielle a été demandée par le SNUipp afin de faire remonter nos préoccupations et d’obtenir des réponses sur les problématiques de carte scolaire, de suppressions de postes (enseignants-direction) et sur les conditions de départ en formation des personnels. La situation indemnitaire sera aussi à l’ordre du jour ( lien vers l’article sur les indemnités).

Les prochains groupes de travail

27 mai : recrutement des élèves

10 juin : rôle de la classe de 6ème dans le fonctionnement de la SEGPA

Date à confirmer : quelle structure pour quelles orientations ?

Date à confirmer : personnels :carrière, formation initiale et continue


Le groupe de travail entre le ministère et les organisations syndicales s’est tenu le mercredi 5 février 2014

Les syndicats de la FSU présents (SNUipp, SNES, SNUEP) se sont félicités que ce chantier, attendu depuis longtemps, soit enfin ouvert.

Ce premier temps avait pour but d’échanger sur la situation actuelle des SEGPA, ses modes de fonctionnement, de voir les principes et les orientations d’une évolution possible pouvant aboutir à une réécriture des circulaires.

Si elle n’ a pas vocation à traiter toute la grande difficulté scolaire, la SEGPA constitue actuellement la seule offre d’enseignement adapté au collège pour des élèves issus à plus 72 % des CSP défavorisées.

Avec des cohortes qui, sortant de SEGPA, obtiennent à 75% leur CAP sur 3 ans, cette structure contribue fortement à éviter les sorties sans qualification du système scolaire et permet aux jeunes les plus fragiles d’être protégés et aidés à trouver une orientation professionnelle, à s’insérer dans la société et à devenir des citoyens.

Contrairement aux ULIS, la SEGPA n’est pas un dispositif mais une structure identifiée au sein du collège avec ses moyens propres (DHG fléchée, plateau technique...), ce qui n’interdit pas les échanges et les temps partagés (vie scolaire, projets communs...) mais permet aux élèves de trouver un cadre rassurant pour réussir dans leurs apprentissages et leur future insertion professionnelle.

Pour le SNUipp, la SEGPA doit être confortée dans ses missions ce qui suppose :

  qu’elle doit rester une STRUCTURE d’enseignement adapté.

  Que le recrutement doit commencer dès la 6ème afin d’avoir le temps de construire son projet de formation et d’orientation sur les 4 années d’enseignement,

  D’avoir une CDOEA de qualité, avec des secrétaires en nombres suffisants, qui doivent être des enseignants spécialisés.

Le SNUipp-FSU a proposé, pour les élèves qui relèvent de la SEGPA, mais pour lesquels les familles ont préféré une scolarité en classe ordinaire, une inclusion progressive dans les classes de SEGPA qui permettra de mieux les accompagner dans leurs apprentissages et préparer une scolarisation complète en SEGPA à terme. L’orientation en fin de SEGPA doit être améliorée. Pour cela, il est nécessaire d’ouvrir plus largement l’accès aux formations qualifiantes en LP.

Le SNUipp-FSU a également rappelé, à cette occasion, ses revendications pour les personnels :

  Accès aux 18h et égalité de traitement avec les PLC pour les HSE

  Versement de l’ISAE

  Une formation initiale et continue de qualité

  Un repositionnement des directeurs dans les équipes de direction et une revalorisation de leur fonction

A l’issue de la réunion, le ministère a reconnu que le parallèle avec le fonctionnement de type ULIS n’avait été fait que pour « poser des interrogations » et ne serait pas repris en l’état. Il a proposé un cadre de travail autour de 4 ou 5 thèmes :

1. Le diagnostic sur les SEGPA : à partir du rapport sur la grande difficulté scolaire et sur l’expertise des professionnels et des syndicats.

2. Le recrutement des élèves de SEGPA : Quel public pour les SEGPA ? Quel recrutement ? quelles procédures ?

3. Le rôle de la classe de 6ème dans le fonctionnement de la SEGPA

4. Quelles orientations ? Quelles perspectives post-SEGPA ?

5. Les EREA

A noter que la question des personnels (Obligations de service, indemnités...) et des formations spécialisées seront traitées dans le cadre des groupes de travail spécifiques déjà prévus sur ces thèmes.

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU Charente- Maison des Syndicats -10, rue Chicoutimi -16000 Angoulême

- Tél : 05 45 95 48 09
- tél. portable : 06 74 13 47 44
- fax : 05 45 93 26 18
- Mail : snu16@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Charente (16), tous droits réservés.